Bienvenue dans l'université de St Petersburg en Floride! Inscrivez-vous faites évoluer votre personnage mais n'oubliez pas de lire le règlement et de vérifier si le perso que vous souhaitez interprétez est prit ou bien si c'est un scénario!
Amusez vous bien!



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hunter E. White
Première année
Hunter E. White

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 27

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeSam 2 Nov - 20:36

Hunter Eden White
- Merde ! Merde ! Merde ! Merde ! Il faut que je trouve une solution, trouve une solution ! Réfléchit Hunter, allez !! Peut être me planquer dans un coin….mais bien sur pour qu’il vienne et m’attrape comme un vulgaire poisson, je n’ai plus qu’à courir, courir, courir. Il ne va pas s’arrêter ce gros porc ! Comment on peut-il  être aussi gros et courir aussi vite ? Les lois du physique ne sont pas du tout respectées, ce gars à plus d’endurance que moi ! Je n’y crois pas c’est un monstre, un vrai guépard ce type, je ne m’arrêterais pas je courais jusqu’à ce que j’en meurs s’il le faut…une porte ! Sauvé !  Il le faut ! Je suis, je suis Al……AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH -

C’est comme ça que j’ai eu mon plâtre à la main et que j’ai été collé deux heures ce matin. Hier, j’avais décidé de fumer en haut du toit du campus, j’en avais marre de voir tous ces crétins autour de moi, un peu de solitude ne me ferais pas de mal enfin c’est ce que je pensais, mais à peine après avoir allumé ma clope, j’entendis un bruit de porte, ce n’était pas du tout normal, pas beaucoup d’élèves ont l’idée de venir s’isoler  ici, je fixai l’endroit où allait apparaître la personne qui venait de rentrer quand je vus ce foutue Pion ! Pire que la bibliothécaire toujours en train de surveiller les moindre recoins, je me levai rapidement enfila ma capuche et commença à courir de toutes mes force pour finalement me coincer tout seul…Je me suis coincé la main dans la porte, Ne rigoler pas ! J’aurais pu réussir, c’est juste mon manque d’intention qui m’a conduit à ma perte.

Ce crétin n’a pas hésité à m’attraper et à m’emmener direction le proviseur, j’ai eu le droit à un sermon interminable avant d’écoper de deux heures de colle à la place de mon cours annulé et de ma matinée libre…Vielle peau de directrice, j’ai pensé à sécher cette heure de colle, mais cela faisait déjà cinq heures que j’avais séché auparavant et je sentais que j’allais bientôt être convoqué pour m’expliquer sur ces absences…Je venais de me réveiller à l’aide de se réveil stupide que m’avais offert une fille d’un soir. «  Je vais le jeter, c’est sur. » Je l’attrapai avant de le balancer de l’autre côté de la pièce et de me mettre en position assise sur le lit, c’était dur, j’avais déjà prévu  tout ce que j’allais faire aujourd’hui et ce bacon sur patte avait tout gâché. Je pensais déjà faire une grâce matinée pour me lever vers onze heure avant de me préparer et de sortir à la recherche d’une proie que j’allais séduire par  mes talents d’artistes, j’allais ensuite surement aller au bar me détendre avec des alcolos me ressemblant étrangement…Je me fais du mal.

Je me levai avant de me diriger direction la salle de bain faire ma toilette après avoir finit de me préparer, j’allai me servir un verre de jus de fruit avant de finalement quitter ma chambre, mon sac et mon heure de colle à la main. Arrivé à la vie scolaire, je présenta mon heure de colle dégoutté puis me dirigea dans la salle de colle pour l’instant vide, j’allais surement me retrouver seul comme toujours, je balança mon sac en dessous d’un bureau avant de retirer ma veste, de m’installer et de m’endormir sur la table en espérant que le temps passe le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance L. Forester
Deuxième année
Espérance L. Forester

Messages : 397
Points : 429
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 25

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeDim 3 Nov - 0:31

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  3141749800_1_16_aX27koyb
« - Parfois plus les sentiments sont réels, plus il est difficile de les exprimer.»

Espérance était doucement en train de s'extirper des bras de Morphée, sa tête lui fessait un mal de chien, son ventre était sur le point de se vider d'un moment à l'autre et elle était littéralement crevée. Elle se relevait doucement pour se mettre en tailleur au milieu du lit, sa main sur son visage, elle essayait de se rappeler de la soirée d'hier mais, tout ce qu'elle eue droit c'était des flash-backs. Vu la nudité de la jeune fille et celle de l'étudient allongé à ses côtés, elle n'eut pas de mal à deviner comment la soirée avait fini, elle détestait passait la nuit avec ses conquêtes elle s'arrangeait toujours pour partir avant qu'il se réveille. C'est ainsi qu'elle récupérait alors silencieusement ses affaires, se rhabilla puis sorti discrètement de la chambre, lorsqu'elle fût dans un couloir elle compris très vite qu'elle était en faîte dans le dortoir des garçons. Alors, qu'elle retournait dans sa chambre elle se rappela brutalement qu'elle était collé ce matin, elle regardait son portable et constata qu'elle était en retard, elle soupirait puis se dépêcha de retourner dans sa chambre pour se préparer.

Alors qu'elle était sous la douche, gelée pour lui faire reprendre ses esprits, elle essayait de se souvenir pourquoi elle était collée mais, sa gueule de bois c'était très difficile puis soudain ce fût un tiraillement au niveau de sa lèvre inférieure et à sa pommette gauche qui lui fit revenir en mémoire. Elle s'était battue en sport, elle ne savait plus pourquoi mais, ce qui était sûre c'est que c'était forcément avec une pétasse, elle se revoyait vaguement entrain de la tenir par les cheveux alors qu'elle lui mettait des droites et ça la fit sourire. La jeune fille ne se souvenait pas que la directrice l'avait menacé d'appeler son père si elle ne calmait pas son attitude et ses absences à répétition, elle était restée une bonne demi-heure enfermé à faire semblant d'écouter cette peau de vache mais, elle avait littéralement explosé lorsque la directrice c'était aventuré sur un terrain miné : Le décès de sa mère. Qui à cause de son manque de contrôle avait récolté un beaux nombres de petites heures de colle.

Après avoir enfin sorti de sa douche, elle se maquilla, coiffa puis se parfuma ensuite elle enfila rapidement un débardeur blanc à motif gribouillis, un chemisier noir transparent qu'elle laissa ouvert, un jean délavé et déchirer à plusieurs endroits puis ses vans à motif de licorne. La jeune fille pris son sac, ses écouteurs, ses lunettes de soleil puis sa veste armée puis parti en direction de la vie scolaire, chantonnant une de ses chansons de son portable elle fit une entrée fracassante, à peine les pieds mis un pied à l'intérieur il l'agressait déjà en lui reprochant son comportement. Agacée elle rentra rapidement dans la salle de colle qui était vide mise à part le seul élève qu'il y avait, Espérance s'avançait lentement hypnotisé, elle avait le coeur qui battait à la chamade, les mains moites et la respiration saccadée. Devant elle se trouvait Hunter, son meilleur ami, son confident, son frère et bien plus encore mais, elle n'en était pas sur alors, elle enleva ses écouteurs puis murmura d'une voix mal-assurée.

« - Hunter ?»
Revenir en haut Aller en bas
Hunter E. White
Première année
Hunter E. White

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 27

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeDim 3 Nov - 12:11

J'avoue que je ne suis pas vraiment un Fan des colles, mais je ne sais pas pourquoi il faut toujours que je me trouve dans une situation qui m'attire dans ces fichus heure de colle, j'ai remarqué que les autres élèves du campus ont comprit comment ne pas se retrouver ici, j'ai essayé moi aussi de me bien me tenir, de ne pas faire de grosse "bêtise", mais c'est vrai que les problèmes viennent naturellement à moi, je suis comme un aimant attirant le métal  sauf que là ce sont les heures de colles que j'attire ! Le pire dans tous ça, c'est que je me retrouve toujours seules ou parfois avec des imbéciles qui limitent pleure de se retrouver dans cet endroit avec "Ce fou" ....C'est moi qu'il désigne lorsqu'il parle de fou....Je vous assure je ne fais rien de spéciale ! J'essaye de m'amuser un peu ...Se retrouver en colle avec une personne et seulement discuter du beau temps...ce n'est pas du tout mon genre, mais bon quand je suis seul, difficile de trouver un divertissement.

La tête posé sur la table et enfoncé dans les bras. Il faut que je dorme, c'est le seul moyen de ne pas m'ennuyer...Rhaaa le sommeil ne vient pas ce traite...Qu'est que c'est que ce bruit ? ....Un nouvel arrivant ?! Je leva rapidement la tête quand j’aperçus le Bacon sur patte qui était venu vérifier si j'étais encore là, il me lança un regard hautin...Il veut quoi lui ? Que je lui casse sa gueule ? Je répondis à son regard et finalement il quitta la salle, je hais ce type, si le meurtre ne conduisait pas à la prison, je l'aurais surement égorger et fait cuir pour l'offrir à des chiens ayant la rage ! Je replongea la tête dans mes bras en essayant de trouver une idée sur ce que j'allais faire pendant ces deux heures...Dessiner ? ...Quoi ?! Une salle de colle..montrer à quel point c'est endroit est pire que la prison..Non pas vraiment motiver.

Ce que c'est dur aujourd'hui, je crois que de toute ma vie, jamais je n'avais galéré comme aujourd'hui pour trouver une occupation. A ma toute première d'heure de colle dans cet établissement, j'avais emmener une bouteille d'eau de deux litres cinq et je m'amusais à jeter de l'eau par la fenêtre aux élèves qui passait par là, je sais ce n'est pas très malin, mais tellement amusant de les voir comme ça en train de chercher le coupable en levant les yeux, j'ai eu le droit alors à cinq de colle, une heure chaque jour même si je devais rester alors jusqu'à dix neuf heure. J'étais là, la tête posé sur la table et mes bras l'entourant, je pensais à pleins de connerie que j'avais fait et riait en silence quand une voix non-inconnu vint me sortir de mes pensées. Je...c'est pas possible, c'est pas possible. Je releva doucement la tête avant d’apercevoir Espérance, ma meilleure amie, une confidente, une sœur et bien plus encore.

Nous avions passé notre enfance ensemble, nous étions devenus tellement proche, mais après un acte de violence de ma part envers le père de notre famille d'accueil, j'ai du quitter le domicile, je n'arrivais pas à croire ce que je voyais, soit je devenais fou, soit je venais vraiment de retrouver Espérance. Je me leva doucement en la regardant avec méfiance avant de lui pincer le bras...Ce n'était pas une hallucination, c'était vraiment elle, j'étais tellement heureux de la voir, elle m'avait tellement manquer et si elle se trouvait dans cette salle cela voulait dire qu'elle étudiait ici. Je ne pus m’empêcher de l'attraper et de la serrer dans mes bras." Espérance !!!!" Je l'a garda près de moi pendant quelques secondes avant de la laisser respirer."Mais Qu'est ce que tu fais ici ?!!" J'attendais sa réponse ayant un grand sourire au lèvre quand je vus le gros porc arrivé. " Qu'est ce que vous faites ASSEYEZ VOUS !" - " TA GEULE !" Petit Bacon me lança un regard noir avant de s'en aller en grognant, je déposa alors de nouveau mon regard sur Espérance, je crois que c'était la première fois que j'étais si heureux de voir une personne.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance L. Forester
Deuxième année
Espérance L. Forester

Messages : 397
Points : 429
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 25

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeLun 4 Nov - 22:40

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  3141749800_1_16_aX27koyb

Revoir son meilleur ami fessait repenser à son enfance et soudainement même avec une gueule de bois, chacun de ses souvenirs douloureux était aussi clairs et précis que toujours. Son enfance avait été un véritable cauchemar, entre sa mère ivre et droguée et les hommes, pas dans un meilleur état, Espérance n'avait pas vraiment sa place. Pourtant, June, avait toujours eue l'espoir que Alexander revienne mais, la jeune fille comprise qu'après quelques années remplies d'espérance, elle se fit une raison et alors sa fille ne devenu qu'une épine dans son pied la ramenant durement à la dure réalité. Durant son enfance la jeune fille avait vu très peu sa mère, elle était rarement là plus souvent elle fessait la tournée des bars et ramenée une de ses conquêtes, à chaque fois Espérance préféré s'enfermer dans sa chambre pour ne pas y penser mais, les coups du lit contre le mur et les cris de sa mère étaient tellement insupportable qu'elle devait coller de toutes ses forces ses oreillers à ses oreilles pour ne plus rien entendre. Elle se souvenait encore que les seules fois où elle avait vu sa mère c'était dans tous les états : Ivre, droguée, suicidaire, en pleure et tant d'autre qu'elle ne préférait pas se rappeler.

Quant à son père, seul dieu sait qu'il n'avait été qu'une présence fantomatique, elle ne l'avait jamais connu et elle le haïssait pour ça, son absence et l'enfoncement de sa mère dans les ténèbres était la pire des tortures. Sa mère n'arrêtais pas de lui répétait sans cesse qu'elle ressemblait comme deux gouttes d'eau à son père et n'importe le nombre de fois qu'elle le disait ou même la manière qu'elle le disait ses paroles fessaient toujours autant de mal à la jeune fille, elle avait toujours tout fait pour ne pas lui ressemblait mais, apparemment ce n'était jamais assez pour sa mère. Ensuite, un beau jour elle décéda, ce qui conduit sa fille directement dans les services sociaux, son enfance s'envola à partir de ce moment-là où elle perdit foie en tout. Parmi toutes les familles chargées de l'accueillir aucune n'avais réussi à calmer la violence d'Espérance, aucune n'avait réussi à faire sentir à la jeune fille qu'elle avait sa place dans une famille, aucune n'avais réussi à communiquer avec elle. Le miracle de produit alors dans une nouvelle famille chargées de l'accueillir, c'est d'ailleurs dans cette famille qu'elle rencontrait Huntrer. Ce petit garçon qui était tellement différent de tous les enfants qu'elle avait pu rencontrer, elle ignorait encore pourquoi aujourd'hui mais, elle lui avait accordé sa confiance si rapidement. Elle s'était sentie et se sentait encore terriblement coupable par le départ précipité du jeune homme, le père chargé de la famille d'accueil avait tendance à faire des attouchements aux jeunes filles, Hunter était devenu fou et il n'avait pas hésité une seule seconde à protéger la brunette et réagir violemment face à l'homme dans la quarantaine d'année.

Espérance était sur un petit nuage ce demandant si c'était réel ou juste les effets peu estompé de la fête de la veille qui lui jouait des tours puis lorsque le brun se leva avec méfiance et la pince, lui arrachant un petit gémissement de douleur, elle ne sût qu'elle ne rêvait pas, si elle n'avait pas son masque de froideur qu'elle portait tout le temps elle était sûre qu'elle serait déjà en train de pleurer comme une madeleine, tant son meilleur ami lui avait manqué.

« - Espérance !!!! »

En quelques secondes Espérance fût dans les bras d'Hunter qui la serrait fortement contre lui, le sourire aux lèvres elle l'enlaçait également pour lui rendre son étreinte, puis il la laissait respirer avant de la questionner.

« - Mais Qu'est ce que tu fais ici ?!! »

Espérance lâcha un petit rire amusé avant de lui caressait la joue.

«- A ton avis ? Je chasse le phoque à corne ! Abruti, j'étudie l'histoire des arts ici ! Et toi ? »

La jeune fille manqua de faire un arrêt cardiaque lorsque le pion arriva pour gueuler de sa voix grasse et immonde, elle allait répliquer mais, Hunter s'en chargea rapidement.

« - Qu'est ce que vous faites ASSEYEZ VOUS !

- TA GEULE ! »

La jeune fille fit un doigt donneur au pion lorsqu'il repartait aussi vite qu'il fût arrivé, peu importe ce qui pouvait lui arriver à présent elle venait de retrouvait Hunter est plus rien ne comptait. Elle lui fit un grand sourire avant de le resserrer dans ses bras.

« - Oh mon dieu ! Tu m'as tellement manqué Hun' ! »
Revenir en haut Aller en bas
Hunter E. White
Première année
Hunter E. White

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 27

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeMar 5 Nov - 18:05

Sa main sur ma joue…j’avais l’impression de faire un retour dans le passé, cette enfance enfin cette moitié d’enfance que nous avions passé ensemble pour finalement être séparé puis se retrouver puis être de nouveau séparé pour se retrouver à nouveau, un cercle vicieux qui à chaque séparation ne faisait que me faire du mal comme si l’on me plantait un poignard dans le dos. Je l’admirais, son visage, ces yeux, son nez, sa bouche, chacun de ces traits me rappelait un souvenir du passé, une action, une histoire. C’est incroyable comme le hasard fait bien les choses, parmi toute les universités de cette ville nous avions choisit la même encore une preuve que nos chemin sont liés et désormais ils ne se sépareraient plus, je veillerais à ce que l’on fasse la route ensemble et pendant un très long moment…

Espérance, la seule vraie présence féminine que j’ai eu dans ma vie mal grès le fait que je sois plus âgé qu’elle, elle veillait autant sur moi que moi sur elle, se protéger quoi qu’il arrive notre devise. L’histoire de l’Art, un cursus que j’ai failli choisir, mais étant bien plus intéressé par la pratique de l’art que par son histoire, j’ai décidé de prendre Art Appliqué. A vrai dire cela m’impressionnait d’elle, Espérance n’était pas vraiment une fan d’étude à l’époque où nous vivions dans la même famille d’accueil, j’avoue que je ne la voyais même pas entrer à l’université, je pensais qu’après l’obtention de son diplôme au lycée, elle choisirait de travailler directement après, mais je savais très bien qu’elle était loin d’être bête, elle arrivait toujours à me convaincre de chose auxquels je ne voulait pas croire en utilisant simplement la parole. Les mots et les arguments qu’elle employait était très convainquant et sincèrement réussir à me convaincre moi ! Il faut vraiment avoir un vrai don.

D’un coup Espérance me repris dans ces bras et je fis de même. Toi aussi tu m’as manqué…je ne le dit pas, mais je sais qu’elle sans doute. La différence avec Espérance et toutes les autres filles de ma vie, c’est qu’elle remplit une multifonction, elle est comme la mère que je n’ai jamais vraiment eu, toujours là à veiller sur moi, à me lancer des piques à essayer de me consoler quand ça ne va pas, à me faire la morale…c’est aussi une sœur, là pour m’aider dans les situations difficile, mais aussi …mon premier amour de jeunesse, je ne sais pas si c’est de « l’amour », mais ce n’est pas le même sentiment que j’ai pour ces filles avec qui je couche, là c’est différent, mais je ne préfère pas m’attarder sur ce sujet. Après le rejet et l’abandon de ma mère, je me suis jurer de ne jamais m’attacher à un être du sexe opposé et à n’importe qu’elle être vivant d’ailleurs, je savais que je ne pouvais compter que sur moi enfin c’est ce que je croyais avant de la rencontrer, elle m’a réchauffé le cœur et m’a rendu plus réceptif aux autres…

« Je sais, tu ne peux vraiment pas vivre sans moi ! C’est fou ça…Moi j’étudie l’art Appliqué, j’ai failli prendre histoire de l’art, mais c’est un niveau trop faible pour moi … »

Je la regardai alors de haut en bas. Débardeur blanc, chemise transparente entre-ouverte, jean délavé et déchiré et pour finir de jolie vans, c’était bien mon Espérance. La « Espérance » ! Je me décollai d’elle avant de lui attraper le bras et de l’entraîner avec moi vers mon bureau où nous nous installions. Je ne pouvais m’empêcher de la regarder, j’avais encore du mal à réaliser qu’elle était là avec moi.

« Humm…Attends si tu es dans cette salle…c’est que tu as été collé » Waw qu’elle trouvaille Sherlok Holmes…hum hum

Je lui tapai alors sur la tête avant de prendre un ton plus sérieux.

« Tu t’arrêtes jamais toi ! Qu’est ce que t’as fait encore ? Frappé un prof ? Étranglé un élève ? Crever les Pneus de la proviseur ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Espérance L. Forester
Deuxième année
Espérance L. Forester

Messages : 397
Points : 429
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 25

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeLun 18 Nov - 19:10

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  3141749800_1_16_aX27koyb
« - Parfois plus les sentiments sont réels, plus il est difficile de les exprimer.»

Dieu sait à quel point Espérance détesté les hommes, au fil de sa jeunesse son regard sur la gente masculine avait ternie à force de voir les conquêtes de sa mère et le résultat de la rupture de ses parents. Elle avait cessé de comptait d'homme que lui avait présenté sa mère, elle ne préférait même pas savoir combien d'hommes en faillit être son beau-père, ils s'étaient tous comporté de la même manière avec sa défunte mère, après avoir eue ce qu'ils voulaient, ils partaient sans remords. Pour ne pas faire l'effort de retenir lors prénoms Espérance les surnomma tous : Idem, ne voyant pas leurs différences. La jeune fille méprisait les hommes, elle aimait jouer avec eux, les faire souffrir et briser leurs petits espoirs en milles-morceaux. Elle en avait déjà parlé avec l'ancien psychothérapeute qui la suivait, il avait seulement supposé que cette haine envers les hommes étaient simplement sa colère enfouie au fond d'elle contre son père et les amants de sa mère avait qu'augmentait cette colère, il avait conseillé à Espérance plusieurs moyens pour évacuer tout ça mais, jamais il n'avait proposé de devenir d'une extrême violence mais, ce fût la seule option que la jeune fille choisie.

Le mariage, le couple et tous les trucs comme ça était totalement incompréhensible pour Espérance, elle ne s'intéressait pas aux choses de l'amour, les sentiments, les petits mots doux et autres niaiseries. Mais le sexe! Le sexe, oui, cela la passionnait ! Les cris étouffés, les soupirs extatiques, les morsures sur une peau fraîchement dénudée, quoi de mieux que le sexe? Rien ! Si ce n'est voir les autres se faire ridiculiser, oui peut être que cela vaut une bonne partie de jambe en l'air. Aimer? Ben voyons et pourquoi pas s'agenouiller le regard plein de dévotion devant quelqu'un? C'est bien gentil mais, ce n'est pas pour elle. La haine, voilà un sentiment que la brunette respectait et qu'elle cultivait. Une haine pure et profonde, aussi tranchante qu'une lame de rasoir. Enfin c'est en quoi elle était persuadée puis, ses règles qu'elle imposait à elle-même fût brisé unes à unes par Hunter qui n'avait aucun scrupule à les défaire inconsciemment. Hunter avait été le seul homme qu'elle n'avait ni mépriser, ni insulter, ni frapper, à qui elle s'était attachée d'une force inimaginable, la jeune fille n'étais pas idiote. Elle savait que si son coeur se mettait si soudainement à battre dans sa poitrine, que si ses mains devenaient chaude et humide, que si son bas ventre se tordait délicieusement ce n'était pas parce qu'il était que seulement des amis. Elle ignorait vraiment quand les sentiments au-delà de l'amitié c'était mélangé à leur relation mais, ce qui était sur c'est qu'il était bien ancrée à présent en elle et qu'il allait signait sa perte, cela elle en était persuadée.

La brunette avait toujours été quelqu'un avec une fierté énorme, elle ne se rabaissait jamais à rien, elle ne demandait jamais pardon, ne disait jamais merci et détestait devoir avouer ses sentiments. Elle se sentait toujours obligé de « casser » les moments sentimentaux avec sois une pique cuisante ou sois une blague, parfois la jeune fille était un peu jalouse de voir des couples ensemble et heureux. Pourquoi était-ce si compliqué pour elle ? Elle n'était même pas capable de prononcer ses trois petits mots à celui qui l'a connaissé le mieux, Espérance se sentait carrément pathétique. Jamais, elle aurait pensé pouvoir tomber aussi bas.

«- Je sais, tu ne peux vraiment pas vivre sans moi ! C'est fou ça...Moi j'étudie l'art Appliqué, j'ai failli prendre histoire de l'art, mais c'est un niveau trop faible pour moi ... »

Espérance éclatait de rire amusait par le jeune homme, elle avait toujours apprécié le côté vantard d'Hunter malgré que parfois il en abusait un peu trop mais, au final ça fessait partie de lui alors forcément elle appréciait ça. Ce qu'elle appréciait le plus dans leur relation, c'est qu'il n'était pas obligé de dire quoi que ce soit pour qu'Espérance comprenne et vice-versa, quand l'un des deux n'allait pas bien où un truc dans le genre l'autre s'en apercevait immédiatement. La jeune fille se mit sur la pointe des pieds et se mit à décoiffer énergiquement le géant brun face à elle.

« - Mais, bien-sûr ! C'est toi qui ne peux plus te passer de moi ! Dis plutôt que ce n'était pas assez de pratique pour toi et que tu préserves les derniers neurones intacts qui te restent. »

Lorsqu'Espérance était assise elle s'installait tranquillement, détendant ses jambes sur celle de son meilleur ami, après tout, tout le monde était au courant que la jeune fille était une feignasse, elle fixait le brun avec un grand sourire aux lèvres qu'elle n'arrivait définitivement pas à faire partir. Depuis l'avant dernière année qui avait précédé l'obtention de leurs diplômes le jeune homme avait un peu changé, à vrais dire il avait dû prendre quelques centimètres et quelques muscles, surtout au niveau de bras et il était encore plus séduisant qu'il ne l'était avant.

«- Humm...Attends si tu es dans cette salle...c'est que tu as été collé »

L'héritière leva alors un de ses sourcils et le regarda alors d'un air « - Non ? Ce n'est pas vrai ? Punaise je n'avais pas remarqué. », Elle n'avait pas eu le temps de réagir qu'elle se prit un coup sur la tête, gémissant de douleur elle se frotta la tête pestant dans sa barbe contre le brun à côté d'elle.

« Tu t'arrêtes jamais toi ! Qu'est ce que t'as fait encore ? Frappé un prof ? Étranglé un élève ? Crever les Pneus de la proviseur ?... »

Espérance releva la tête alors, soudainement en colère et le frappa à son tour sur la tête et lui tira les joues.

« - Hé ! Cette fois-ci ce n'est pas de ma faute ! Oui bon.. peux être que j'ai juste voulu frapper le proviseur.. Et renverser son bureau et peux être cassé quelques trucs.. Ah ouais et le nez d'un pion aussi mais, il m'avait fait mal donc ça ne compte pas ! »

Pour prouver ses paroles et ainsi se défendre elle montra alors à son meilleur ami le bleu qu'elle avait à la hanche, qui fût provoqué par la prise du pion qui avait eu le courage de vouloir calmer Espérance mais, un coup de tête bien placé l'avait vite mis au tapis.

« - Et puis toi hein ? Qu'est-ce que tu fous là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hunter E. White
Première année
Hunter E. White

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 27

Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitimeDim 8 Déc - 11:25

Oui ! C’est vrai je l’avoue, cette brune au caractère explosive m’avait vraiment manqué ! En la regardant j’ai  l’impression de voir la version  féminine d’Hunter, une vrai rebelle, au caractère chaud bouillant et au cerveau si peu ….Bon je m’arrête en tous cas, beaucoup de choses en elle me fait penser à moi-même. Ca me faisait vraiment plaisir de la revoir, j’allais en quelques sortes revivre mon enfance avec elle, faire des conneries ensembles et bien sur ne pas les assumer !  Après que je lui ai envoyé un coup sur la tête celle-ci me le rendu rapidement avant de me tirer la joue et de m’expliquer qu’est ce qu’elle faisait la tout en oubliant pas de me montrer le jolie bleu qu’elle avait à la hanche. Je l’a voyais continuer de me parler, mais à vrai dire je ne faisais pas vraiment attention à ces paroles. Elle avait changée enfin du moins ce n’était plus la même gamine qu’au lycée, elle avait évolué physiquement, mais en observant son visage en faite elle était restée la même ! Cette fille au jolie sourire, c’était un tel soulagement de la retrouver après ces quelques années de séparations désormais ce ne serait plus pareil en tous cas de mon côté je ne la lâcherais plus. Je fis un grand sourire après qu’elle est finie de parler avant de l’enlacer et puis de finalement la relâcher. Cette journée ne serait pas comme les autres et surtout cette heure de colle serait très différent, je m’étirai avant en regardant en direction de la porte avant d’afficher un sourire narquois et de me retourner en direction d’Espérance toujours le sourire aux lèvres. « Bon t’es d’accord que l’on ne va pas passer nos retrouvailles ici ? » Toujours souriant j’attrapai mon gilet avant de me lever et de regarder encore une fois ma jolie brune. «  Bon allez lève toi on bouge ! » J’attrapai mon sac avant d’attraper le bras d’Espérance et de l’attirer vers moi plaçant ma main sur sa bouge pour ne pas qu’elle fasse de bruit. Aujourd’hui c’est mission commandant. Je me déplaçai lentement en m’approchant de plus en plus de la porte avant de pencher ma tête à l’extérieur. «  Rien à signaler ! » Je m’aventurai alors dans le couloir toujours en compagnie d’Espérance, il fallait éviter de passer devant tout endroit étant un risque de se faire attraper, nous allions surement avoir des problèmes ou peut être même que personne ne se rendrait compte que nous n’avons pas fait nos heure entier, mais peut importe !  Lorsque nous arrivions à l’extérieur de l’établissement je fus assez soulagés, je libérai alors Espérance de mon emprise je ne sais pas si c’est une impression, mais je crois bien que la jolie brune c’était amusé à me mordre. Je riais en pensant tout de même à la réaction qu’aurais le pion si jamais il s’apercevait de notre absence avant de finalement sortir une cigarette de mon paquet de l’allumer, je lançai alors un regard en direction d’Espérance. «  Alors qu’est ce que tu veux faire maintenant que nous sommes libres ? Hum ? »

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Empty
MessageSujet: Re: Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]    Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Retrouvailles [ Espérance & Hunter ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pensionnat :: Sud :: Salle de Colle-
Sauter vers: