Bienvenue dans l'université de St Petersburg en Floride! Inscrivez-vous faites évoluer votre personnage mais n'oubliez pas de lire le règlement et de vérifier si le perso que vous souhaitez interprétez est prit ou bien si c'est un scénario!
Amusez vous bien!



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Sam 23 Nov - 21:56

J’attendais que Marley termine de s’habiller toujours en pensant à ce qui s’était passé tout à l’heure, c’était vraiment bizarre tous ce qui m’arrivait aujourd’hui trop d’événement en même temps, tous ce que je voulais désormais c’était de me détendre dans un endroit calme, la fin d’après midi s’approchait et du monde commençait à arriver au centre commerciale, je n’avais pas vraiment envie de voir toute ces personnes défiler devant moi, là je voulais être au calme et détendre mon crâne qui depuis se matin ne faisait que travailler à force de penser à tout et n’importe quoi. J’attendais toujours, très sagement qu’elle termine de se rhabiller avant que celle-ci ne sorte de la cabine et ne se jette sur moi en sautillant. Voilà c’est elle Marley, cette petite fille dans un corps de femme qui porte des vêtements plus grand elle qui sourit souvent et qui est si affectif, elle m’embrassa sur la joue avant de me proposer d’aller à la plage. La plage c’était parfait ! Un endroit plutôt calme surtout à cette heure et même un petit endroit au calme là bas c’est possible, cela faisait en plus en moment que je n’étais pas allé là bas.

Je fis un sourire après sa proposition avant de faire un hochement de tête et de finalement quitter ce magasin en compagnie de Marley. Nous nous dirigions alors en direction de la plage empruntant bien sur les transports en commun, j’aurais bien voulu voler un autre scooter, mais bon je l’avais déjà fais une fois et mieux vos éviter de commettre trop de vole en une journée parce qu’à la fin en finit par se faire attraper et en ce moment j’ai déjà assez de problème à l’université, il ne manquerait plus que j’ai des problèmes avec la justice et alors là ce serait vraiment une vie parfaite ! Digne d’une vraie autobiographie populaire ! Je ne prends pas vraiment les transports en commun seulement pour aller au travail pour le retour, je trouve toujours un truck à voler, soit une voiture, soit un scooter ou encore une moto, parfois je tombe aussi sur des vélos et oui les vélos aussi je les vole ! Mais bon comme je le dis souvent, je n’abîme jamais ce que je vole, il faut quand même laisser une chance au propriétaire de le retrouver en bonne état c’est toujours plus agréable et puis c’est plus sympa aussi.

Après avoir pris le bus nous arrivions enfin à destination de la plage, je me dirigeai alors toujours accompagné de Marley vers un endroit où l’on pourrait s’installer sans qu’un gamin sortit de nulle part ne vienne s’asseoir sur mes genoux ou qu’une bande de bimbo ne vienne faire une sorte de défiler devant nous. C’est bon aujourd’hui j’ai eu ma dose d’aventure, il me faut du calme, du repos c’est tous ce que je demande. Je retirai doucement ma veste avant de la poser sur le sable et de poser ma tête dessus en fermant les yeux. Ca faisait du bien d’être allongé là, au calme, tout simplement au calme, je n’entendais plus Marley d’un coup, j’ouvris les yeux puis l’observa en souriant légèrement.

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 22
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Sam 23 Nov - 22:22

Le beau et la bête
Marley & Hunter

Jouir de la foule est un art. Baudelaire



Pour cette fois, les deux jeunes gens ont prit les transport en commun pour se déplacer. Tant mieux car la jeune femme n'aurait pas supporté d'être une criminelle encore une fois, déjà que la première fois elle avait eu super peur de se faire attraper tout en ayant de la peine pour le pauvre garçon qui venait de perdre son scooter, elle n'allait pas recommencer ! Dans le bus, tout le monde se regardait de haut ou de travers, il y avait de forte odeurs, les gens parlaient fort et se faisait des messes basses, c'est typiquement le genre d'endroit que la blonde déteste, trop de gens pour elle, elle avait l'impression qu'ils étaient tous là pour l'examiner et la juger, pour la critiquer et se moquer d'elle. Pourtant ce n'était pas le cas, les gens se fichaient bien d'elle.

En sortant du bus, la jeune femme se mit à courir afin de trouver un endroit tranquille puis elle posa son sac et se mit à crier, elle était contente d'être là, le soleil allait bientôt se coucher. Tout était tellement romantique et amusant à la fois, Marley se mit à faire une grande roue puis se laissa tomber dans le sable, elle en eut plein les cheveux mais elle s'en fichait, elle avait passé la meilleure journée de sa vie depuis bien longtemps et tout ca grâce à Hunter. D'ailleurs, la jeune femme le chercha du regard puis s'approcha de lui alors qu'il était allongé, elle lui sauta dessus et le câlina.

« Je vais te manger ! »

Elle prit une grosse voix, comme si c'était un monstre et blottit son visage dans le creux du coup du brun pour le mordiller, comme si elle allait le manger. Puis elle soupira en le regardant tendrement, elle fit marcher ses doigts sur le torse du bad boy comme si c'était une petite bête.

« Alors Hunter White, dites moi tout vos secrets. »

Elle sourit avant de frotter son nez contre le sien, elle se sentait bien avec lui, elle voulait apprendre à le connaître. Savoir qui il est, tout savoir sur lui, ne pas avoir de secret pour lui. Pourquoi ? Aucune idée, en tout cas elle voulait être le plus proche de lui que possible. La jeune blonde s'allongea ensuite à coté de lui et regarda les dernier nuages du jour, ils étaient orange-rose et Marley reconnu un petit lapin dans le ciel, elle le montra à Hunter en souriant. On aurait dit une enfant, elle était si innocente, toujours souriante comme si rien ne pouvait lui enlever ce bonheur qu'elle avait en ce moment. Pourtant il y a quelque heure, Marley aurait bien été capable de se laisser mourir dans son lit.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Sam 7 Déc - 7:52

C’était agréable, le soleil commençait à se coucher ce qui donnait un effet assez sympa sur les couleurs. Il faut dire que je n’étais jamais venu à la plage pour admirer le coucher du soleil, ce n’est pas vraiment mon genre d’ailleurs ! Mais il faut avouer que c’était vraiment très beau le mélange de couleur chaude comme l’orange et le jaune se mélangeant et formant une sorte de violet bref ! Je ne vais pas non plus vous faire un roman sur la beauté du paysage. D’un coup Marley se jeta au creux de mon coup me mordillant comme si elle allait me manger, c’était bien la première fois qu’une fille me faisait ce genre de truck et j’avoue que ça me fit rire, c’était comme des sortes de chatouilles ! Je riais légèrement avant que celle-ci ne se mette à s’agiter en bougeant de partout pour finalement se poser à coter de moi et observer les nuages en faisant quelques constations.

Elle était vraiment très mignonne, je l’observais avec un petit sourire aux lèvres, c’est vrai qu’elle est spéciale toute de même, j’aime son comportement, sa façon d’être, sa change de mes fréquentations habituelles en faite, elle, elle est tout le contraire de moi, gentille serviable, innocente, mais pourtant et bien je ne sais pas pourquoi mais je l’apprécie. Je me levai alors rapidement avant d’enlever mon tee-shirt et mes chaussures et d’observer Marley avec un grand sourire narquois…il m’arrive parfois de me comporter comme un gamin, mais qu’est ce que vous voulez ? Je suis comme ça. Je relevai la jolie blonde avant de la déposer sur mon épaule comme un sac poubelle et de me diriger en direction de la mer et de finalement la lâcher à l’intérieur. Bon d’accord c’était complètement con surtout que je ne sais pas pourquoi j’ai fais ça, mais moi ça m’a fait rire.

Je riais un bon coup avant de la rejoindre dans l’eau assez froide tout en lui souriant. – « J’espère au moins que tu sais nager que je ne sois pas obliger d’aller de repêcher dans l’eau hein… » Il ne manquerait plus que ça pour compléter cette journée hors norme, c’est vrai que jamais il ne m’était arrivé de telle chose surtout avec une fille. Les journées spéciales aventurent se passent seulement avec le surveillant qui me pourchasse dans tout le campus afin de me donner des heures de colle à faire ou autre…Je m’approchai ensuite de Marley. –« Bon monte sur mon dos, je ne veux pas que tu te noies »


Mille excuse pour le retard Coeur

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 22
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Sam 7 Déc - 13:28

Le beau et la bête
Marley & Hunter

Jouir de la foule est un art. Baudelaire



Le garçon était heureux d'être au bord de la plage, peut être avait il besoin de tranquillité après cette journée riche en émotions que tout deux venait de vivre. Il ne devait pas vivre ce genre de journée d'habitude, peut être que ses amis étaient plus du genre à traîner quelque part sans forcément courir à droite et à gauche. En tout cas, Marley était sûre que les amis d'Hunter n'étaient pas du genre à tomber et se casser la gueule dans le couloir pour aller se cacher dans les toilettes. Soupire, mais quoi qu'il en soit, le brun avait l'air de l'apprécier, ce qui la fit rougir car dans le fond, elle l'appréciait aussi. Il faisait partie de sa vie maintenant et après la journée qu'elle venait de vivre avec lui, il était hors de question qu'il l'abandonne un jour.

Subitement, le garçon la souleva et se mit à se diriger vers la mer. C'était une blague ? Marley allait se peler le cul ! Elle se débattit, elle allait être trempée, elle n'avait même pas eu le temps d'enlever ses vêtements ! Et puis avec la tonne de vêtement qu'elle portait sur le dos, elle allait sans doute couler à pic ! Sans qu'elle s'y attende, plouf !

« Ahhhhhhhhhhhhh ! »

Fit elle au moment où son corps tomba lourdement sur la surface de l'eau, mais très vite, elle fut rejoint par le bad boy qui ne la laissa pas dans cette galère.

« Bien sur que je sais nager ! Je faisais de la natation dans mon ancienne maison. »

Elle se mit à nager autour de lui pour le lui prouver mais son linge mouillé commençait à peser lourd sur son dos. Très vite, la blonde s'approcha d'Hunter et passa ses bras autour de son cou pour rester dans son dos, elle ne voulait pas couler.

« Et toi alors, qui c'est qui t'as apprit à nager ? C'est ton père ? Moi c'est mon père qui m'a apprit quand j'étais petite. »

Elle se sourit, elle ne voulait pas lui faire de la peine alors elle lui embrassa la joue pour lui faire comprendre que tout ce qu'elle voulait c'était le faire parler un peu et pas forcément qu'il se souvienne de souvenir douloureux. La jeune femme mit timidement ses jambes autour de la taille du garçon musclé afin de s'accrocher à lui comme un koala à une branche.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Dim 8 Déc - 12:08

En faite la blonde savait très bien nager, je me trompais, mais elle venu finalement s’agripper à moi avant de me poser une question assez difficile…J’aurais aimé. Oui, j’aurais aimé que ce soit mon père qui m’est appris à nager. Qu’il me laisse couler dans l’eau puis me récupère en souriant parce que j’aurais eus la peur de ma vie et toutes ces choses que certains enfants ont eu la chance de vivre. Moi ? Mon père à quitter le domicile familial et ensuite mort sans que je n’ai eu vraiment la chance de vivre avec lui des moments importants de ma vie, qui m’a appris à nager ? Je crois que j’ai appris à nager seul, qui m’a appris à faire du vélo ? J’ai appris seul. Pourquoi ? Parce que ma mère est une lâche qui m’abandonner et qui n’a jamais cherché à savoir ce que son premier fils était devenu comme si je n’avais jamais existé, comme si je n’avais jamais eus d’importance pour elle ! De toute façon cela est terminé ce n’est qu’une mauvaise page du passé qu’il faut absolument oublier pour pouvoir continuer à avancer, je l’ai fais jusqu’à maintenant et je continuerais jusqu’à ma fin.

Marley m’embrassa alors sur la joue, je lui fis un petit sourire avant de poser mes mains sur ces cuisses pour la maintenant sur mon dos et de commencer à avancer un peu dans l’eau. « Mon père est mort. J’ai appris à nager seul comme le beau gosse que je suis » Je ria alors légèrement comme pour lui montrer que tout allait bien et que je n’allais pas me mettre à pleurer comme une petite fille même si c’est vrai que l’envie ne m’en manquait pas, mais bon de quoi j’aurais l’air si je me mettais à pleurer devant une femme, je ne ferais que perdre tout mon sex-appeal ce serait vraiment ridicule. Je m’arrêtai de rire avant de faire en sorte que Marley se trouve en face de moi, de sourire et de me mettre à la chatouiller ! Je voulais changer de sujet ne pas bloquer la dessus, rire avec elle, passer un bon moment avant de retourner dans ma chambre pour finalement penser à mon père, ma mère et toutes ces choses qui me prennent la tête lorsque je suis seul. Après l’avoir chatouiller, je la lâcha doucement avant de me mettre a nager en arrière tout en observant le ciel changeant complètement de couleur tout en faisant doucement disparaître les jolies nuages blanc..

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 22
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Dim 8 Déc - 17:23

Le beau et la bête
Marley & Hunter

Jouir de la foule est un art. Baudelaire



Alors que la jeune femme était toujours accrochée à lui, elle le laissa raconter l'histoire de sa vie. Dire que son père était mort alors qu'il ne le lui avait jamais apprit à nager, cela voulait dire que son père ne le lui avait jamais apprit à faire du vélo, à draguer les filles, à pêcher... C'était trop triste... Mais Marley jugea bon de ne pas le lui faire remarquer, c avait beau être triste ce n'était pas comme si Hunter était devenu un moins que rien, il s'en était très bien sorti dans la vie même s'il n'avait pas eu de père. Il ne devait ca qu'à lui même et ca, c'était encore plus honorable.

« Si tu veux je te prête mon papa, il est très gentil et je l'aime mais par moment le contacte ne passe pas... Je crois que c'est parce qu'il aimerait avoir un garçon. Être sans arrêt avec une fille, ca a ses inconvénients par moment. »

Elle sourit et lui mordilla l'oreille. C'est vrai qu'elle adorait son père mais par moment elle ne pouvait plus le supporter, il ne la comprenait jamais et avait l'impression que tout ce qu'elle lui disait entrait dans une oreille et ressortait de l'autre. Quand sa mère était encore là, tout deux étaient vraiment inséparable, son père lui avait apprit tout ce qu'il savait et lui prenait toujours les meilleurs cours car il disait que pour une fille de son rang, il était normal qu'elle apprenne toutes ces choses. Marley était descendante d'une grande famille bourgeoise, elle savait nager, danser, patiner, faire du cheval, peindre, coudre, écrire, jouer de plusieurs instrument, cuisiner et j'en passe. Elle était tout simplement parfaite. Mais elle possède également des qualités qu'elle a hérité grâce à son mode de vie de sdf plus que par le sang bourgeois qui coule dans ses veines.

« Je suppose que la modestie aussi tu l'as apprit seul ?! »

Elle lui tire la langue alors qu'elle voit le brun s'efforcer de la mettre en face de lui. C'était une situation pour le moins gênante mais pas désagréable. La poitrine de la jeune femme était contre son torse, ses cuisses autour de sa taille et son sexe....Contre le sien. Il lui aura fallu 19 ans pour attendre de connaître ce genre de sensation et en fait, ce n'est pas du tout désagréable... De surcroît, quand la personne avec lequel on vit ce genre d'expérience s'appelle Hunter White. Au bout d'un moment, il la lâcha et se mit à nager sur le dos en regardant le ciel, Marley rougit et le regarda avec des étoiles dans les yeux. Qu'est ce qu'il était beau... Marley soupira comme une enfant et se mit à nager sous l'eau en retenant sa respiration. Elle laissa Hunter dans ses pensées et passa sous lui, elle frôla son corps à divers endroit pour lui faire croire qu'une bête le titillait et lui faire un peu peur. Puis elle sortie de l'eau dans son dos.

« GROAHHHHHHHHH !!!!! »

Rugit-elle en sortant de l'eau pour lui faire peur puis elle lui balança de l'eau dans le visage pendant que la nuit commençait à apparaître et le ciel se faisant toujours un peu plus foncé à chaque seconde.

« J'espère que tu as eu peur. »

Elle sourit et s'approche de lui, elle replonge sous l'eau et se met à faire l'arbre droit pour l'impressionner mais très vite elle perd l'équilibre à cause de tout le poids qu'elle a sur les épaule du à son ses quatre couches de vêtements mouillé qui pesaient presque plus lourd qu'elle. Marley se met à boire la tasse et remonte difficilement à la surface.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Mar 10 Déc - 12:41

J’étais allongé en arrière et observais toujours le ciel qui changeait de couleur jusqu’à que je ne sente quelques choses me touchaient à plusieurs endroit bien sur je me doutais que c’était Marley puisque je n’entendais plus du tout le son de sa voix alors je continuais de regardait le ciel s’assombrir de plus en plus avant que Marley ne sorte de l’e au en poussant un cri étant censé être effrayant, mais qui me fit bien rire de l’intérieur, quelle petite idiote cette fille...Je me redressa alors en reprenant la nage avant que la blonde ne se mettent à faire une sorte d’équilibre, mais sous l’eau. Moi je ne sais pas vraiment si je sais faire ça en faite je n’ai jamais vraiment essayé avoir appris à nager me suffit c’est bien les trucks de filles ça, la gymnastique et tout ces trucks où nos jambes doivent se retrouver en l’air à vrai dire je ne suis pas vraiment quelqu’un de très souple même pas du tout ! Non vraiment. Vous m’imaginez moi avec mes bras faire de la danse classique je serais au gracieux qu’une barre de fer et puis toutes ces choses vont beaucoup mieux aux femmes.

Je regardais alors la jolie blonde me montrer ces talents de gymnaste avant que celle-ci ne perd complètement l’équilibre et tombe tête la première bien sur dans l’eau. J’eus un grand temps avant de réagir plutôt surpris par la façon dont elle avait disparu de la surface, je m’approchai alors de l’endroit ou les bulles et les cheveux de Marley se faisait voir avant de la remonter à la surface afin qu’elle puisse reprendre son souffle, je la regardai un moment. Elle avait vraiment l’air d’avoir pris la tasse et en la tenant dans mes bras je sentais bien que la cause de sa chute était ses vêtements devenues complètement lourd à cause l’humidité. Je la conduisis alors vers le sable de la plage et lui retira toutes ces couches qui l’étouffaient complètement. – « Pourquoi tu te couvre autant, il ne fait pas aussi froid que ça » La jeune fille se trouvait alors en sous-vêtement, je crois bien que cela faisait déjà beaucoup de fois que je la voyais en lingerie en une journée. A la vu de sa lingerie plutôt enfantine, je laissai un petit sourire s’afficher sur mon visage, elle est vraiment marrante cette fille, spéciale tout de même…

Je voyais qu’elle avait l’air d’aller mieux, l’eau se trouvant dans ces poumons semblait enfin les avoir quittés. Elle devait surement être gênée par la situation comme d’habitude d’ailleurs et bien sur si je n’en profite pas et bien je ne suis pas Hunter. Je fis un léger sourire avant de relever Marley et de la tirer vers moi afin que nous nous retrouvions face à face ou presque vu la petite taille de Marley, je plongeai alors mon regard dans le siens toujours en affichant ce sourire narquois et de déplacer une mèche de ces cheveux en arrière.-« Alors Marley qu’est ce qu’on fait maintenant…On est seul sur la plage. Toi en sou vêtements pour la énième fois cette journée ci et moi torse nue ? » Je savais bien que la petite blonde allait virer au bleu blanc rouge total, mais c’est tellement marrant de la voir comme ça ! Puis elle est mignonne lorsqu’elle réagit de la sorte. Je lâchai ces mains afin de déposer les miennes sur ces jolies hanche toujours en continuant de la fixer.

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 22
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Mar 10 Déc - 14:30

Le beau et la bête
Marley & Hunter

Jouir de la foule est un art. Baudelaire



Je sais que l'on a toutes déjà rêvé d'être secouru par un beau maitre nageur tout plein de muscles qui nous porterait dans ses bras fort et viril jusqu'à la plage pour nous faire un bouche à bouche langoureux. Pas de chance, Marley n'eut pas droit au baiser langoureux mais plutôt un déshabillement très gênant. En effet Marley avait reprit connaissance sur la plage et elle avait très froid, elle était en sous vêtements. Mais pas en sous vêtement gendre trop sexy, non non en sous vêtement trop moche tout blanc avec des petites fleurs dessus. Le genre de truc qu'un garçon comme Hunter ne trouve pas sexy du tout. Se redressant rapidement, la jeune femme reprit une grande bouffée d'air frais.

« Je...Heu...Chez moi il fait froid. Je...Je n'ai pas encore de chauffage, j'ai pris l'habitude de me couvrir autant. »

Et puis de toute façon elle fait ce qu'elle veut nah ! En se précipitant, la jeune femme essaya de chercher ses affaires et de les mettre contre son corps. Mon dieu elle était morte de honte, son visage passa par toutes les couleurs. Heureusement qu'il faisait nuit et qu'il n'arrivait pas à distinguer parfaitement son corps. Marley était assez complexée, elle avait le sentiment de ne pas être belle et désirable et elle ne voulait pas qu'Hunter soit le premier à lui dire que c'était effectivement le cas.

« Je...Heu...Ne me regarde pas s'il te plaît. Je....Je ne suis pas jolie... »

Baisse la tête en rougissant et en se mordillant la lèvre puis se relève grâce au beau brun qui lui tient la main. Une fois debout face à lui, son corps si près du sien, dans cette petite tenue, Marley avait le sentiment que tout pouvait arriver. Elle avait envie de l'embrasser, de savoir ce que ca fait un premier baiser, elle avait envie qu'il la caresse, qu'il pose ses mains sur son corps, qu'il se blottisse contre elle... Seigneur, ca ne lui ressemble pas. D'habitude elle est si prude, si chaste et réservée... Ce n'est pas son genre de ressentir du désir pour un être du sexe opposé. Mais Hunter était si différent des autres. Au bien sur, il n'était plus vierge, c'était un voyou sans cœur qui avait sans doute eu plus de fille que Marley a eu de sous vêtement mais à part ca, au delà de ca il est vraiment exceptionnel.

« Je....Je ne sais pas, qu'est ce que tu veux faire ? Tu....Tu as une idée en tête ? Je...Je....Je te préviens tu ne touchera pas à ma vertu ! Je....Je...Je suis peu être une fille mais....Mais je sais me battre ! »

Lève misérablement ses poings et prend un air méchant pour lui prouver qu'elle était prête à tout pour préserver sa virginité mais très vite la jeune blonde se sentie fébrile et tourna de l’œil pour tomber dans les bras du jeune homme. Elle était brûlante de fièvre à cause de son bain de minuit et avait grand besoin d'un bon repas, d'un bain chaud et de repos. Cela allait commencer à être une habitude, elle était a petite fille qui avait besoin d'aide et lui le héros rebelle toujours là pour la sortir d'affaire. Marley ouvrit les tout petit yeux pour le regarder et lui dire.

« Tu...tu ne vas pas me laisser sur la plage et abuser de moi pas vrai ? Tu....Tu restes avec moi ? »

Elle referma les yeux et respira doucement, elle ne se sentait  pas bien et malgré le froid qui emplissait son corps, la fièvre la faisait transpirer à grandes gouttes. Avant de retomber dans l'inconscience, la jeune femme vit arriver un homme très beau, très musclé et très brave. Le maître nageur de nos rêves. Il s'approcha du petit couple et lui demanda

" Ca va mademoiselle ? Vous allez bien ? "

Elle essaya de hocher la tête mais n'y parvient pas, puis elle sombra. Elle ne vit plus rien et perdit conscience de la réalité. Elle pu seulement entendre les deux hommes parler.

" Monsieur, veuillez laisser cette jeune femme. Je ne sais pas ce qui se passe mais une jeune femme inconsciente en sous vêtement dans les bras d'un voyous, ca ne présage jamais rien de bon. Je ne voudrais pas utiliser la manière forte. "

Le nouvel héros de Marley craqua ses doigts et s'approcha d'Hunter avec fermeté et en étant très sûr de lui.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Mar 10 Déc - 15:07

C’était tellement amusant de la voir se mettre dans tous ces états pour un simple rapprochement physique ! Beaucoup de filles ont des réactions assez spéciales lorsqu’un rapprochement se fait entre elles et moi, mais ce n’est pas pareil ! Ces filles là sont faciles, elle se jette à mes lèvres ou parfois vise même plus bas, mais Marley elle, c’est …c’est adorable sont visage qui change de couleur et qui exprime surement que je lui plais, mais qu’avec ça il y’a de la retenue. Si seulement je l’avais rencontré bien avant peut être que j’aurais été bien différent, je ne serais surement pas celui que je suis, seulement une journée passé avec elle que je me mets à penser étrangement à ne plus me reconnaître dans mon comportement et à me poser plein de petite question sur le « pouvoir » que cette fille à sur moi sans vraiment le vouloir, jamais je n’aurais imaginé passer une journée avec une fille sans que rien de sexuelle ne se passe avec elle surtout si cette fille en questions me plaît plutôt. De toute façon demain tout cela serait surement terminé et je redeviendrais la grosse brute sans cerveau que je suis.

Marley craignait pour ce que j’allais lui faire, elle pensait  vraiment que j’allais essayer de  lui prendre sa virginité ! D’accord je suis un gars pas vraiment net, mais de là à essayer de lui prendre ce qu’elle a de plus précieux en connaissant bien sur le caractère de la belle jamais je ne suis pas stupide. Je fis un léger sourire en la voyant lever ces points avant que celle-ci ne fasse une sorte de malaise, j’avoue que je fus assez surpris, je me demandai même si c’était moi qui avait causé ce malaise, j’eus à peine le temps de réagir qu’elle reprit quelques secondes ces esprits avant de finalement reperdre connaissance. D’un coup un gars sorti de nulle part fit son entrée comme une sorte de prince charmant afin de voir si Marley allait bien. Bien sur en voyant une petite blonde à moitié nue et mesurant à peu près  un mètre soixante, l’homme en déduisit directement que j’étais surement un homme dangereux qui allait abuser de la jolie boucle dort. Je le vis alors s’approcher de moi en craquant les doigts, je déposai alors Marley doucement sur le sable en essayant en même temps de faire comprendre que je n’y étais pour rien, mais ce crétin ne chercha même pas à comprendre et m’envoya directement une droite qui me fit tomber au sol.

A quoi il joue ? Il veut vraiment que cela se passe comme ça ? Très bien, Hunter, le vrai, la brute épaisse, désagréable, violente et complètement cinglé va faire son retour puisqu’il ne peut pas passer une journée sans qu’on ne le juge par rapport à son physique. La colère, mon pire ennemie, je n’ai jamais su contrôler mon adrénaline dû à la colère ! C’est surement mon plus grand défaut celui qui m’a  attiré beaucoup d’ennuie et qui ce soir risque de m’en attirer encore une fois ! Lorsque l’on s’attaque à un fonctionnaire, on paye. Je me relevai avant de toucher ma lèvre ayant subit une déchirure suite au coup violent porter par l’imbécile  qui n’aurait jamais dû faire ça. Je fixai alors cet homme quelques petites secondes avant de me diriger de lui et de l’assommer de coups jusqu’à voir du sang sortir d’un endroit de son visage, mais cet homme était loin d’être un des lâches de St Petersburg, c’est qu’il essayait de se défendre ce salop ! La confrontation était telle que des passants commençaient à se rassembler en essayant de stopper la bagarre, mais s’en vraiment intervenir au cœur de celle-ci surement par crainte, certain eu le courage de se diriger vers Marley et d’essayer de la réveiller tout en la couvrant avec des vêtements à eux, des sirènes se firent alors entendre aux alentours..

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 22
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Mar 10 Déc - 15:32

Le beau et la bête
Marley & Hunter

Jouir de la foule est un art. Baudelaire



Quand la jeune femme réouvrit les yeux, elle était à nouveau allongée sur le sable, des lumières lui éclairait le visage et l'aveuglait légèrement et beaucoup de gens se regroupaient autour d'elle. Marley s'agita dans tout les sens, elle ne savait pas pourquoi tout ces gens étaient ici, qu'est ce qu'ils voulaient et puis où est Hunter ? La belle agita la tête de tout les cotés et chercher son ange gardien mais quand quand elle le vit il était en plein bagarre avec autre type. Marley ne savait plus d'où cet homme sortait, elle ne se rappelait plus l'avoir vu quelques minutes plus tôt.

« Hunter... »

Dit-elle d'une voix fébrile et tendre, elle voulait qu'il s'occupe d'elle, qu'il ne la laisse pas seule. Elle ne voulait pas que tout ces gens la touche et la conduise à l'hôpital, elle avait besoin de lui. La blonde se releva difficilement et tituba jusqu'au beau brun.

« Hunter....S'il te plait... »

Elle transpirait encore et tremblait de la tête aux pieds. Elle posa une main amoureuse sur l'épaule de son partenaire pour le calmer, pour que son pouvoir marche une nouvelle fois sur lui. Elle ne voulait pas le laisser dans cet état, il n'était pas le Hunter qu'elle connaissait, il valait mieux que ca elle le savait. Sauf que quand le bad boy était dans cet état, plus rien ne pouvait le calmer et Marley était bien sotte de croire qu'elle pouvait y arriver. Sans trop le vouloir, le jeune homme la fit tomber dans le sable en lui disant que ce n'était pas le moment. La petite fille tomba lourdement et se mit à pleurer autant de tristesse que de douleur, elle pleura toutes les larmes de son corps comme un bébé. Tout le monde dans l'assistance en avait le cœur retourné c'était bouleversant de voir cette pauvre jeune fille ainsi traité.

« Espèce de con ! »

Le nouveau héros de Marley mit un coup de poing à Hunter et l'allongea une nouvelle fois dans le sable en essayant de reprendre son souffle. Se battre était tout de même fatiguant puis il se dirigea vers la blonde tout muscles dehors avant de la prendre dans ses bras puis de ramasser ses affaires.

« Ca va aller mademoiselle, je vais m'occuper de vous, moi. »

La blonde pleurait toujours à chaude larmes ce qui fit augmenter sa fièvre à nouveau, elle était dans un état critique maintenant. Elle regarda Hunter, elle pensait qu'il allait venir la sauver, la récupérer, l'emmener. Mais il ne fit rien. La jeune femme passa alors ses bras autour du cou de son héros et cacha son visage dans le creux de son cou pour ne plus le voir, c'était trop dur. Elle pensait qu'elle avait de l'importance pour lui mais en fait non. C'était une juste une fille qu'il avait rencontré aujourd'hui rien de plus. Elle en eut le cœur brisé, elle pensait vraiment qu'elle et lui...Enfin....Qu'ils avaient une chance quoi... Mais ce n'était pas réciproque de toute évidence. Marley fut mise dans l'ambulance et l'inconnu monta avec elle. Par la fenêtre de la voiture, l'homme regarda Hunter avec un sourire qui disait « J'ai gagné. » puis il caressa le haut de la cuisse de la blonde, encore nue, sans lâcher le brun du regard. A ce moment là, l'inconnu se sentait supérieur.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter E. White
Première année
avatar

Messages : 109
Points : 135
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   Mar 10 Déc - 16:31

A vrai dire je ne voulais pas lâcher l’affaire, ce con m’avait quand cherché. La lutte continuait sans vraiment que l’un de nous deux ne veuille s’arrêter. Comme d’habitude, j’avais l’impression de ne plus avoir le contrôle de moi-même tous ce que je voulais c’était de le cogner, de le cogner jusqu’à …jusqu’à qu’il en perde son souffle ! Il m’envoyait des droites et je le lui rendais, des coups violents qui nous ensanglantaient le visage chacun à notre tour. A un moment où j’avais pris l’avantage, j’entendis la voix de Marley elle allait surement essayer de me résonner, mais cette fois ci c’était impossible surtout que ce connard essayait lui aussi de me mettre au sol ! J’entendis alors des gens m’insultés, mais j’eus à peine le temps de réagir que le maître nageur m’envoyai une droite au ventre surement celle de trop qui me clouât au sol comme un vulgaire chien, je n’avais pas la force de me lever pourtant l’envie était là, ce qui provoquait en moi une colère que je n’avais encore jamais ressentit ! Moi un gamin ayant vécu une partie de sa vie dans la rue ayant subit les pires coups que l’on puisse infliger à un homme, je venais d’être cloué par un maître nageur qui sauve des gens de la noyade et défend surement la cause des baleines..Quel honte. Tout se passa ensuite très vite, il emporta Marley avec lui dans un camion d’ambulance d’où il me fixa tout en me narguant le visage en sang, mais les dents bien blanche afin que je puisse bien voir ce sourire de victoire. Lorsque la voiture démarra je tentai de me relever afin de suivre celle-ci avant qu’un agent de police ne vienne me plaquer au sol essayant de m’enfiler les menottes tandis que je tentais de me débattre de son emprise sans succès.-« Lâche-moi ENC* LEE !!!! » Je tentai une dernière fois de me débattre avant que le policier ne décide finalement de sortir la matraque…

A suivre … :cœur :

_________________
You can all go to hell:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le beau et la bête [Marley&Hunter] (Suite 3)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Oh le beau Toutou!
» Peindre un beau Visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: St Petersburg :: West of the city :: Plage-
Sauter vers: