Bienvenue dans l'université de St Petersburg en Floride! Inscrivez-vous faites évoluer votre personnage mais n'oubliez pas de lire le règlement et de vérifier si le perso que vous souhaitez interprétez est prit ou bien si c'est un scénario!
Amusez vous bien!



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]

Aller en bas 
AuteurMessage
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 23
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Dim 17 Nov - 19:30

Décidément, le monde est petit.
Marley & Jules

Le silence est la sieste du bruit. José Artur



Aujourd'hui Marley avait beaucoup de travail, c'était elle qui s'occupait du livre de la promotion cette année. Du coup, elle devait photographier chaque élève important de cette école, les regrouper de façon à ce qu'ils tiennent tous dans même livre. Sans compter tout les événements, la fête d'halloween plus celle de noël qui approche à grand pas, la fête de la st Valentin plus le bal de printemps et enfin la fête de fin d'année. A croire que dans cette fac il n'y a que la fête qui compte. En tout Marley avait envie de s'arracher les cheveux ! Les photos de la fête d'Halloween venaient d'arriver et elle devait faire le tris, elle ne devait garder que les plus jolies car seulement deux pages étaient consacrées à la fête, donc si on ajoute les commentaires, ca ne fait pas beaucoup de place au final. Soupire.

« Bon, si je prend Mike, j'enlève Tyler... William et Aaron n'étaient pas mal aussi ce soir là... Hum... Non, ils font parti d'un club je crois, au pire ils auront leur tête dans d'autre page du livre. Donc Aaron est William ne seront pas sur les pages d'Halloween, bon alors je garde Mike et Tyler. J'ajoute Julie qui était très en beauté ce soir là, plus... Alison, quelle question. Cette queen doit pratiquement être sur toutes les pages, comme le reste de sa bande. »

Soupire, le système était mal fait. Les queens et les kings de la fac étaient ceux qui avait droit au plus de page du livre. Ils monopolisaient presque la moitié du livre alors que d'autres élèves n'y figurent même pas... C'était du n'importe quoi. M'enfin, elle ne faisait qu'obéir aux ordres.

Aujourd'hui, Marley portait un gros pull colle-roulé noir qui lui arrivé à la moitié des cuisses, elle mit un collant noir en dessous et ses Doc noires. Les manches du pull étaient si longue que la jeune femme devait les rouler plusieurs fois ses poignets. C'était sa voisine qui lui avait donné, une obèse de quarante ans qui ne voulait plus le mettre, sachant que Marley et son père avait des problèmes d'argent elle lui avait donné un sac de vieux linges, il y avait même du linge de son maris auquel elle et son père n'allaient pas cracher dessus. C'était toujours mieux que rien.

La jeune femme commençait à avoir chaud car la bibliothèque avait le chauffage à fond, le froid commençant à s'installer sur le pays. Marley se fit un chignon grossiers avec sa longue tignasse blonde puis se mit un crayon dans les cheveux pour faire tenir le tout afin que ses cheveux ne la gêne pas dans sa construction de maquette pour le livre.

« Alors, je met cette photo ici, ici j'écris ca et là je met.... Non non non, ici j'écris ca, là je met cette photo....Ouais ca commence à ressembler à quelque chose. »

La jeune femme sautilla sur place en tapant dans ses mains, elle était contente elle avait presque fini. La bibliothécaire vint la voir pour lui demander de faire moins de bruit. C'était une vieille peau qui avait bien besoin de faire l'amour si vous voulez mon avis. A cette idée Marley rougit, mon dieu, c'est fous ce dont à quoi elle pensait. Elle secoua la tête puis se reconcentra sur son travaille. Quand elle aura fini il faudra qu'elle aille sur le terrain de foot pour photographier les kings en plein entraînement et leur bécasse de pompom girl en train de les soutenir. Soupire. Elles allaient encore se moquer d'elle... Dire que c'était grâce à elle qu'elles avaient des photos parfaites, sans boutons ni cellulite et qu'en plus de ca ces idiotes se moquaient d'elle. Elles avaient de la chance que Marley ne soit pas une garce parce qui sinon toutes ces pimbêches auraient une drôle de surprise en ouvrant leur livre de promo ! Cette pensée la fit sourire mais très vite, elle se remit au travail. Allons bon, tout le monde savait que la blonde n'était pas capable de faire du mal à une mouche.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Romy Myler
Première année
avatar

Messages : 130
Points : 144
Date d'inscription : 01/11/2013

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Lun 18 Nov - 13:53


Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]


« Tout est bruit pour qui a peur. » »

Les études à l’université, ou comment ne plus avoir de vie personnelle lorsque l’on étudie le droit. Bien heureusement, Jules maniait les deux à la perfection, elle savait où était la limite à ne pas dépasser, et si elle faisait souvent la fête, elle compensait en passant la plupart de son temps à la bibliothèque pour rattraper les devoirs qu’elle ne pouvait pas faire le soir. Vous vous demanderez donc : mais comment fait-elle pour tenir ? Etudes le jour, fêtes la nuit. Et bien c’est plutôt simple, la jeune femme n’était pas contre les pilules vitaminés et passait son temps à avaler des verres de jus de fruits ou prendre quatre pilules différentes chaque matin. Après tout, nous n’avons qu’une vie, autant en profiter un maximum.

Ainsi, l’étudiante avait décidé de passer son après-midi à la bibliothèque universitaire pour travailler sur l’option de gestion qu’elle avait été obligée de prendre cette année. Bien qu’elle soit en droit, chaque année, elle avait le droit à une option totalement étrangère à son cursus et dont elle se foutait pas mal, alors au lieu d’aller s’embêter sur les bancs de la faculté, elle travaillait seule de son côté, ce qui allait deux fois plus vite. Installée depuis plus d’une heure à une table du fond de cette immense pièce, la jeune femme se rendit compte qu’elle avait besoin d’un stylo et se leva donc pour partir à la recherche de cet objet. Malheureusement pour elle, elle trouva rien  même pas un crayons.

Retournant à sa table, elle passa devant un autre bureau et y remarqua un stylo qu’elle recherchait, parmi des fiches de travail. Par chance, la personne à qui appartenait tout ceci, n’était a fond dans ces photo . Jules regarda alors rapidement autour d’elle avant de s’emparer du stylo, ni vu ni connue, et retourna s’asseoir à la place qu’elle occupait. Jules n’es pas une voleuse loins de là mais bon elle en avait besoin en plus elle ne va  pas le manger ...

(c) AMIANTE


_________________
    Jules R. Myler

    quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote  ✰
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 23
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Ven 22 Nov - 18:07

Décidément, le monde est petit.
Marley & Jules

Le silence est la sieste du bruit. José Artur



Marley avait pratiquement fini son travaille d'ajustement des photos, il fallait qu'elle les trie et qu'elle les place correctement dans le livre de l'année. Ca avait l'air simple comme ca mais on aurait dit un gros tétris vivant car il fallait que tout le monde ait sa place mais maintenant que c'était fait, elle était assez fière d'elle et de son résultat. La blonde mit ses deux mains sur ses hanches et admira son œuvre, le sourire aux lèvres. Tout ce qui lui manquait était d'écrire sur une feuille toutes les objections et remarque qu'elle pourrait soumettre afin de la rendre la présentation plus harmonieuse et moins encombrée. Et il fallait qu'elle le fasse rapidement avant que ses idées ne s'envolent. Seulement... Elle n'arrivait pas à mettre la main sur son stylo, c'est étrange, elle était sûre qu'elle ne l'avait pas mit bien loin. La blonde se baissa pour regarder au sol, sait-on jamais, elle l'aurait peut être fait tomber. Mais rien. Elle ne le trouvait nul part. Se grattouillant le sommet de la tête pour réfléchir à l'endroit où elle aurait bien pu le poser.

« C'est fou ca, j'étais sûre de l'avoir encore dans la main y'a cinq minutes.... »

Tout en soupirant, la jeune femme décida de faire le tour des tables pour essayait de voir si elle ne l'avait pas posé par mégarde sur une table voisine. Visiblement non. C'est alors qu'elle vit cette fille du Starbucks écrire avec son stylo, mais genre sans gêne aucune, elle venait de lui voler son stylo. Oui parce qu'en Amérique, jusqu'à preuve du contraire, prendre quelque chose qui ne nous appartient pas c'est du vol. La blonde fronça les sourcils, elle ne pouvait pas se dérober, Marley était sûre qu'il s'agissait de son stylo car c'était sa mère qui le lui avait offert pour qu'elle puisse écrire dans son journal intime. Outre le fait qu'il avait une valeur monétaire plus qu’honorable, il avait également une grande valeur sentimental. C'est donc d'un pas décidé que la blonde s'avança vers la table de la fille, elle se mit devant elle et croisa les bras en fronçant les sourcils.

« Au risque de me tromper, nous avons pas élevé les cochons ensemble donc je te serais gré de ne pas toucher à mes affaires. Ce stylo n'est pas à toi et je te prierais de me le rendre. »

Marley attendit donc sagement que celle-ci lui rende son stylo, elle n'allait quand même pas faire une histoire pour ca. Enfin cette fille n'était pas si stupide que ca. Il lui suffisait simplement de le lui rende et la blonde s'en irait pour la laisser tranquille.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Romy Myler
Première année
avatar

Messages : 130
Points : 144
Date d'inscription : 01/11/2013

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Dim 24 Nov - 12:12


Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]


« Tout est bruit pour qui a peur. » »

comme une conne j'ai edit oupp x)  Crying or Very sad 
(c) AMIANTE


_________________
    Jules R. Myler

    quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote  ✰
    © Kaiji



Dernière édition par Jules Romy Myler le Lun 9 Déc - 18:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 23
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Lun 9 Déc - 7:39

Décidément, le monde est petit.
Marley & Jules

Le silence est la sieste du bruit. José Artur



Non mais je rêve ! Hein c'est ca, je rêve ?! Je me suis endormie et réveillée au milieu d'un gag? Parce que non seulement cette garce lui a volé son stylo mais en plus elle osait lui dire qu'elle le garderait aussi longtemps qu'elle en aurait besoin. Donc on en revient à dire que c'est une blague ? Elle se croit tout permis et pense que Marley va se laisser faire. En temps normal c'est ce qu'elle aurait fait, elle n'aurait pas risqué la bagarre pour un stylo mais là c'était différent. C'était un cadeau de sa mère et s'il fallait qu'elle envoie cette connasse au fin fond des flammes de l'enfer pour le récupérer, c'est ce qu'elle ferait !

« C'est ce qu'on va voir. »

Cette fois, la blonde n'était plus maîtresse de son corps. Elle était comme possédait par une espèce de créature courageuse qui était prête à tout pour récupérer son stylo. Aussi, doucement mais sûrement, la jeune femme contourna le bureau puis se posta derrière Jules, elle pose ses mains sur le rebord de la chaise et la fit basculer en arrière. Pendant que la brune se remettait de ses émotions, la blonde récupéra son du, retourna à sa table en vitesse pour ranger ses affaires et se mit à courir dans la bibliothèque. Il faut dire que dame courage ne dure qu'un temps. Maintenant qu'elle avait récupéré on stylo elle était redevenue la petite Marley innocente et trouillarde qui n'avait pas envie d'avoir des problèmes.

Elle continua à courir le plus rapidement possible mais devant elle se trouvait la bibliothécaire, si elle la voyait en train de courir, cette vielle bique lui mettrait des heures de colle, or il n'était pas question de salir son dossier de scolarité par une quelconque heure de colle.

« Shit.... »

Jura-t-elle avant de tourner dans une allée de la bibliothèque pour se cacher de la vielle femme et de Jules. « Anthropologie, paléontologie. » plus personne ne vient dans ce rayon de nos jours. Marley se cacha ici un moment, le temps de reprendre son souffle et de repenser à tout ca.

« Non mais sans rire, pour qui elle se prend. Elle n'avait qu'à venir avec un stylo, on ne fait pas semblant d'être intelligente de vouloir travailler en se pointant sans ses affaires. Idiote. »

Elle soupira et regarda le stylo de sa mère. Elle lui manquait tellement, quand elle était là, rien n'était pareil. Marley avait confiance en elle, elle savait se défendre, elle était aimée de tous. Aujourd'hui, c'est comme si sa mort avait tout emporté avec elle.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules Romy Myler
Première année
avatar

Messages : 130
Points : 144
Date d'inscription : 01/11/2013

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Lun 9 Déc - 18:31


Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]


« Tout est bruit pour qui a peur. » »


Son visage n’exprimait qu’une simple sévérité, et pourtant, Jules bouillait de l’intérieur. Cependant, elle savait que la voir s’énerver ne ferait que trop plaisir à Marley, et elle ne comptait pas lui donner ce qu’elle désirait sur un plateau d’argent. En le regardant, elle ne pouvait s’empêcher de pense à ô combien elle  la dégoutait, elle n’y avait rien à faire, elle ne pourrait surement jamais la supporter. De plus, si jamais elle se mettait à crier après elle, elles se feraient surement exclure de la bibliothèque toutes les deux, et ce pour une durée d’une semaine au maximum, et cela la pénaliserait plus qu’autre chose. Alors, une espèce de guerre silencieuse allait s’installer entre les deux étudiantes et ce serait à celle  qui craquerait le premier.

La réponse de la jeune femme se fit pas attendre bien longtemps et fut accompagnée d’un ton de défi. « C'est ce qu'on va voir. »» Okay, alors là, c’était sûr, elle allait perdre son sang-froid. Jules se leva de sa chaise pour lui faire totalement face et la regarda méchamment. Qui était-elle  pour la  juger  Elle avait une envie grandissante de casser ce stylos en deux et de le lui faire manger jusqu’au dernier petit bout de stylos. «

Ses lèvres se rejoignirent immédiatement pour redevenir closes. Quand cette dernière c'est-à-dire Marley. Jules la regarda courir sourire aux lèvres comme si elle avait une idée derrière la tête. Elle regarda Marley continuant de courir ! Cette dernière  tourna dans une allée de la bibliothèque pour se cacher surement pour éviter Jules.. Jules souris marchant jusqu’as ce fameux allée de la bibliothèque « Anthropologie, paléontologie. » Quelle rayon je crois que personne n’y va c’est une bonne chose .

« Bon t’as un seul choix qui est Rend-moi ce stylos tout de suite ou je vais faire de ton année universitaire, un pur enfer ». Et vraiment, elle disait cela sérieusement, s’elle  ne lui rendait pas ce qu’elle voulait, elle allait passer une sale année et ne pourrait s’en vouloir qu’à lui-même. Pourtant, quelque chose lui disait qu’elle  n’allait pas abdiquer rapidement, ou pas du tout d’ailleurs. Donc elle se pencha et repris le stylo avec un peu de mal et commence à jouer avec …
(c) AMIANTE


_________________
    Jules R. Myler

    quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote quote  ✰
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marley K.R Cameron
Deuxième année
avatar

Messages : 266
Points : 296
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 23
Localisation : Un squat pourri

MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   Ven 27 Déc - 9:44

Décidément, le monde est petit.
Marley & Jules

Le silence est la sieste du bruit. José Artur



Jules est sans nul doute la personne la plus débile qu'elle n'ait jamais rencontrée, pourtant Dieu sait que la blonde est incapable de méchanceté mais là. Sa débilité était telle que la blonde ne savait pas si elle devait en être totalement surprise ou amusée de voir que ca pouvait exister. C'est vrai quoi, allo, c'est un stylo ! Youhou ! C'est pas cher à carrefour tu sais ! Sans compter que même si elle devait en mourir, Marley ne lui preterais jamais le stylo que sa mère lui a offert, pour ca elle pouvait monter au ciel et redescendre. C'est pas cette imbécile qui allait y changer quoi que ce soit.

« Je...Je...je n'ai pas peur de toi....Tu es juste aussi bête que tes pieds ! Et...Et mon stylo, je ne te le prête pas, si tu n'es pas contente, va porter plainte et fiche moi la paix. »

La jeune femme garda son stylo bien dans sa main et fronça les sourcils. On est d'accord que cette dispute est tout à fait inutile ? Bhein pas pour Jules de toute évidence qui persite et qui lui arrache son stylo pour jouer avec. Marley devint rouge de colère, elle donna à Jules un coup de sac dont elle se souviendra car il avait été si violent que la brune trébucha un instant et lâcha le stylo. La blonde se récupéra et s'en alla.

« Imbécile. »

Elle retourna à sa table récupérer ses affaires puis elle s'en alla de la bibliothèque. Se disant que c'était mieux ainsi, après tout elle n'allait pas jouer à cache cahe toute la journée.
Code by AMIANTE

_________________


Marley Kennedy Rose Cameron


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d'été si doux : Au détour d'un sentier une charogne infâme sur un lit semé de cailloux [...] Et pourtant vous serez semblable à cette ordure, à cette horrible infection [...] Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine qui vous mangera de baisers, que j'ai gardé la forme et l'essence divine de mes amours décomposés !
©MINNIE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décidément, le monde est petit. [Marley & Jules]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le petit monde d'Angélique
» Une mission décidément très fatigante !
» Le monde est petit
» Le monde est petit... Indrani. [Closed]
» .: Décidément, quelle drôle d'histoire ✩ PV. Salem & Clove :.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pensionnat :: Est :: Bibliothèque-
Sauter vers: